La cuisine, pièce maîtresse de l’Habitat

« Le Bonheur est dans la cuisine. »

Paul Bocuse

La cuisine n’a pas toujours été la pièce fonctionnelle et conviviale que l’on connait. En véritable reflet de l’évolution de la société domestique, elle a continuellement évolué au cours de l’Histoire de l’architecture. Jusqu’à être considérée en Europe, comme la pièce la plus importante après le salon.


Un peu d’Histoire…

C’est au Moyen-âge que le concept de « cuisine » commence à se développer. Cet espace était réservé à une minorité de la population, seuls les châteaux ou les maisons bourgeoises disposaient d’une cuisine. Celle-ci, étant dédiée aux domestiques, était mise à l’écart, souvent au sous-sol ou dans des bâtiments extérieurs.

Cuisine du Moyen-Age
Source : Michel Orth SAS

Avec la Révolution Industrielle, l’eau courante, le gaz et l’électricité sont alors banalisés. Ainsi la cuisine se démocratise et apparait dans la plupart des appartements. A la fin du XIXème siècle, on voit arriver les cuisines équipées.

En 1926, une architecte autrichienne, Margarete Schütte-Lihotzky, innove en présentant son nouveau modèle de cuisine : « la Cuisine de Francfort ». Cette cuisine « laboratoire » ne faisant que 6,46m2 avait pour but de simplifier les tâches domestiques, tout en restant bon marché. Tout été pensé, pour éviter à la ménagère de trop se déplacer en gardant un espace propre et organisé. On pouvait y trouver des bocaux de rangements avec inscription (sucre, farine, riz…), une table de travail avec un tiroir à ordures et même une planche à repasser qui se dépliait. Assez moderne pour l’époque !

Dans les années 50-60 on voit apparaitre les cuisines en Formica (matériau stratifié). Vous voyez très bien de quoi je parle : ces cuisines aux couleurs Pop !

Cette tendance popularise la cuisine équipée qui devient accessible pour la quasi-totalité de la population. Ce n’ est plus un « laboratoire » mais un lieu de vie et d’affirmation personnelle.

Dans les années 70, on adopte le style rustique. Le bois massif est partout ! Les formes et les matériaux s’inspirent des premières cuisines. Vous pouvez encore en « admirer » dans nos maisons de campagne.

A cette époque, les foyers s’équipent en électroménager. On souhaitait alors camoufler ce dernier, en le dissimulant sous le plan de travail, en l’intégrant aux placards ou tout simplement en le choisissant de la même couleur que le reste de la décoration.

Jusqu’ici les cuisines étaient encore fermées.

Cuisine des années 50
Cuisine des année 70

Il va falloir attendre les années 80-90 pour abattre les cloisons et laisser les cuisines « américaines » voir le jour. Cela a pu être possible grâce à de nouvelles prouesses technologiques permettant de maitriser les odeurs, les fumées et les buées. Désormais, la salle à manger n’est plus à la mode, la convivialité se trouve en cuisine.

Source : Lapeyre

De nos jours, chaque cuisine est unique, de part sa forme, sa taille, sa couleur, les matières et les technologies utilisées. Bien loin de la pièce servant uniquement à cuisiner, la cuisine est aujourd’hui un véritable lieu de vie central de nos intérieurs. C’est la raison pour laquelle que son esthétisme prend une place tout aussi importante que sa fonctionnalité.


Une cuisine, c’est quoi?

Même si aujourd’hui la cuisine a plusieurs fonctions, comme travailler, faire les devoirs des enfants, regarder la télévision ou tout simplement déjeuner, sa fonction principale reste la préparation des repas.

Dans ce principe là, la cuisine doit permettre :

  • le rangement, la conservation et la préparation des aliments
  • le rangement et le lavage des ustensiles et de la vaisselle
  • la cuisson
  • le stockage des déchets

L’aménagement de la cuisine doit alors faciliter la succession de plusieurs opérations. La préparation des repas se résume en 3 pôles d’activités :

  • stockage et réfrigérateur
  • lavage
  • préparation et cuisson

On parle alors de triangle d’activité entre ces 3 pôles.

Ce triangle doit être le plus petit possible afin de limiter les déplacements.

En respectant ce triangle, différentes formes de cuisine sont possibles : en I, L, parallèle, et même en G. La cuisine en I serait la moins pratique en terme de circulation.

Une fois la forme la plus adaptée choisie, il faut respecter plusieurs règles de dimensions.

Les meubles bas sont de profondeur standard de 60cm. Les plans de travail ont donc une largeur comprise entre 62 et 65cm et sont placés à une hauteur d’environ 90cm à partir du sol.

Les meubles hauts eux, sont de plus petite profondeur, environ 40cm. Ils sont placés à environ 150cm à partir du sol, ce qui permet de respecter un écart d’environ 60cm entre le plan de travail et le meuble haut, et d’éviter de se prendre la tête dans le meuble lorsque l’on prépare le repas.

Il est important de connaitre les dimensions de circulations afin de permettre une bonne ouverture des placards ou des électroménagers et de pouvoir travailler éventuellement à 2 ou à plusieurs.

Enfin, par sécurité, un espace d’une longueur minimale de 40cm est à prévoir de part et d’autre de l’évier et de la plaque de cuisson. Ces deux éléments ne doivent pas être juxtaposés. De plus, s’il s’agit d’une plaque de cuisson à gaz il est fortement conseillé de respecter un écart de 80cm avec le meuble ou la hotte placé au dessus.

La lumière : point essentiel

La lumière est très importante en cuisine. Elle nous permet de voir ce que nous préparons et lorsque la cuisine est ouverte sur le séjour elle peut jouer un rôle très décorative.

Premièrement, il est important d’éclairer le plan de travail. Ne vous reposez pas sur votre éclairage de plafond, celui-ci vous donnera de l’ombre lorsque vous serez en train de préparer vos repas. Il serait dommage de vous couper un doigt….

Optez donc pour plus de confort, des lumières style spot en dessous de vos meubles hauts.

Cependant, il ne faut tout de même pas oublier votre lumière principale. La suspension est très jolie dans les cuisines. Mais attention ! Si vous avez une cuisine un peu étroite, la suspension peut empêcher l’ouverture de certains meubles hauts. Dans ce cas privilégiez une nouvelle fois des spots et garder vos jolies suspensions pour le coin repas ou le retour bar.


De bonnes idées !

Maintenant que nous comprenons mieux le rôle et le fonctionnement des cuisines, parlons de ce qui nous intéresse le plus : les dernières tendances.

  • Du vert

Déjà validé dans nos séjours et nos chambres, le vert s’installe désormais dans nos cuisines.

Le vert s’harmonise avec tous les styles de cuisine, traditionnel au plus moderne. Du vert sauge au vert kaki, toutes les nuances sont appréciées.

Si changer toutes vos façades en vert est un peu audacieux, optez alors pour quelques accessoires ou objets déco.

Source : Pinterest
  • Jouez sur les crédences

Vous avez une cuisine de caractère mais qui manque de charme et vous ne pouvez pas vous permettre de changer tous les modules de rangements ainsi que leurs façades ? Penchez-vous sur votre crédence. Il existe une multitude de matériaux, de couleurs, de formes et de façons de les disposer qui permettront de redonner du style à votre pièce.

Admirez ci-dessous, ma sélection d’idées pour les crédences.

Jouez sur la disposition des carreaux !
Pourquoi s’arrêter au niveau du plan de travail ? J’adore cette idée de sous-bassement en carrelage.

Les carreaux de ciments de la Maison Bahya sont remarquables par leur diversité de formes et le large choix de personnalisation.
Optez pour de la couleur et un graphisme asymétrique afin de donner du dynamisme à une cuisine un peu terne.

Très décoratif ce couloir de carreaux de ciment. Cassez complètement le linéaire avec un carrelage différent.

Le Terrazzo est un matériau italien composé de pierres et marbres, mélangé à du ciment, puis poli. Il existe de nombreux modèles du plus coloré au plus sobre, vous trouverez votre bonheur.

Céramique venant du Maroc, reconnu pour l’irrégularité de sa surface et ses variations de brillance, de couleur et de profondeur. Il apportera de la luminosité dans une cuisine un peu sombre.

  • Osez le laiton

Le laiton accessoirise de façon remarquable les cuisines, quelques touches suffisent. Il permet d’apporter un peu de chic et de glamour.

Si vous aimez cette tendance, la façon la plus simple d’ajouter une note de laiton serait de remplacer votre mitigeur et les poignées de vos meubles ou encore d’installer de jolis luminaires dorés.

  • La décoration c’est aussi en cuisine !

Au-delà de l’aménagement purement fonctionnel, il s’agit désormais de rendre la cuisine chaleureuse et surtout plus personnelle. En tant que pièce de vie, la cuisine a elle aussi le droit à sa propre décoration. Alors habillez, accessoirisez et végétalisez !

Qui a dit que le papier peint ne devrait pas être dans une cuisine? De nos jours, il existe de nombreux papiers peints qui résistent à l’humidité, aux éclaboussures, ou aux salissures. Choisissez le lessivable ou lavable, vinyle ou intissé.

Installez des cadres, des livres, des vases et quelques bibelots, à coté de vos verres et de vos pots de conservation pour un rendu style cabinet de curiosité…

Disposez quelques plantes vertes sur vos étagères ou au dessus de votre réfrigérateur, les plantes tropicales qui aiment l’humidité apprécieront.


Quelques bonnes adresses…
  • Yamazaki Home

Tout droit venu du japon, Yamazaki Home propose divers produits du quotidien et notamment pour la cuisine.

Yamazaki innove en apportant des idées d’organisation, de stockage à travers les produits qu’il crée. Leur but étant de rendre la vie au quotidien plus simple et plus ordonnée pour tous.

Vous trouverez sûrement l’article qui vous manque et qui vous changera la vie.

  • Hakuna Taka, philosophie zéro déchet

Hakuna Taka signifiant « aucun déchet » en Swahili, est une boutique bretonne créée en 2016. Son e-shop propose une multitude de produits du quotidien.

Objectif: « zéro déchets » ! Alors Hakuna Taka privilégie des produits sans plastique, lavables, recyclables, réutilisables ou compostables. Vous trouverez également pour votre cuisine, ustensiles, produits de nettoyage, de conservation et planches à découper.


Retrouvez-moi sur Instagram

Laisser un commentaire